Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Nature et Culture

Un peu de nature et un zeste de culture

ARTURO PEREZ-REVERTE - La patience du franc-tireur - Ed. du Seuil

ARTURO PEREZ-REVERTE - La patience du franc-tireur - Ed. du Seuil

Le graf est-il de l'art ? C'est la question qui sous-tend ce roman de l'auteur espagnol Arturo Perez-Reverte. Dans "La patience du franc-tireur" édité au Seuil, l'héroïne ne se pose plus vraiment cette question. Pour elle, c'est un acquis que le graf est de l'art. Elle a pour mission de rencontrer un graffeur de renom dont milieu officiel ne connait ni l'identité ni le visage pour lui proposer d'entrer dans un catalogue d'art et d'exposer au MOMA. Véritable chasse à l'homme que cette intrigue policière où il y a de la baston, aussi bien artistique que physique. On suit le parcours d'Alejandra dans cette quête où la légalité côtoie l'illégalité. Quand le graf devient-il légal ? Peut-il devenir un art officiel ? Pour Sniper, le graffeur qui est l'objet de la quête d'Alejandra, le graf doit rester dans la clandestinité pour pouvoir mieux dénoncer les absurdités du monde. Ce clandestin de l'art frappe avec ses aérosols comme s'il s'agissait de ses propres poings. Coups de poing physiques et coups de poing artistiques s'enchaînent dans ce roman dont le style dénote avec le décor dans lequel il évolue. Les phrases d'Arturo Pérez-Reverte sont longues, quand ces grafs demandent de la précision et de la concision. Un style vaguement ampoulé, mais l'écrivain parvient à tenir le lecteur en haleine dans cette déambulation à travers des villes du sud de l'Europe, de l'Espagne et d'Italie. Un roman dépaysant qui pose la question, en passant, de ce qu'est l'art, ou de ce qu'il devrait être.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article