Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un peu de nature et un zeste de culture

L'amont, l'aval, le Loir, et ça vanne

Le Loir, il manque un peu d'eau en ce printemps 2021. Les hauteurs ne sont pas forcément les mêmes en amont et en aval. Ici, on vanne à tout va, ou pas. Aux Cathelines, on voit un peu le lit de la rivière, mais pas trop, puisqu'elle vient gentiment affleurer l'herbe, les carex et les iris qui peuvent baigner les pieds dans l'eau. A trois cents mètres de là, en aval, on voit bel et bien, et on peut même toucher le fond du Loir. Toucher le fond, le principe même des garants qui n'ont pas la police de l'eau. Car ici, on vanne, ou pas. Laisser le libre cours de la rivière pour laisser une chance aux poissons de pouvoir se faufiler dans les petites poches d'eau dans lesquelles ils pourront se cacher et, pourquoi pas, frayer. On ne sait jamais, ils auront peut-être leur chance. Hauteurs, hauteurs, verdeurs, verdeurs, les zones ne sont plus si inondables que cela aux bons endroits, là où les pilotis font les bonnes constructions. Ardeur, ardeur, tout ceci est monnaie bien courante dans un pays où l'on laisse filer les gros poissons d'argent, aux gueules pourtant bien béantes. On les porte, ces monnaies courantes, dans de petits pots qui ne sont pas communs. Juste pour le petit plaisir de quelques-uns où des prés ne sont plus des prêts ni des emprunts. Les bons samaritains et les bonnes samaritaines ne sont plus ce qu'ils étaient, et font désormais la charité aux premiers d'une petite cordée vermoulue. Ici, certains peuvent toucher le fond pendant que d'autres continuent sans vergogne à se faufiler dans des eaux troubles, sans se troubler.  C'est ainsi que court une certaine vie qui n'a pas besoin de sa nature, en méconnaissant les cultures.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Nature et Culture

Peut-on concilier nature et culture ? Un blog lifestyle, pour être pile poil...
Voir le profil de Nature et Culture sur le portail Overblog

Commenter cet article