Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Nature et Culture Un peu de nature et un zeste de culture

ERIC CHEVILLARD - L'arche Titanic

Nature et Culture
ERIC CHEVILLARD - L'arche Titanic

Oui, ça y est, je l'ai eu le dernier Chevillard. Et je l'ai lu. Et maintenant, j'ai la cheville hot. J'ai la cheville qui fourmille d'idées et de projections pas du tout bidons. Précision, scalpel, plume d'oie ou de dodo qui gratte sur le papier déjà tout brûlé de la planète terre. Voilà en quelques mots ce que m'inspire ce Chevillard là,  qui pense bien à Nenette que l'on va bientôt empailler dans la galerie de l'évolution qui ne révolutionne plus rien, celle où il a passé une nuit tel un aventurier des nuits sans étoiles  mais avec beaucoup de toiles d'araignée au fond du gosier. Oui, car tout ceci a été écrit depuis le fond de son gosier. Un dictaphone peut-être ? Un magnétophone ? Non, un OK Google pour y mettre tous les mots inusités parlant planète terre. Et moi je suis par terre à raconter mes bêtises avec mon mobile. Trêve de plaisanterie. C'est un très beau roman, un très beau récit, une très belle oraison funèbre qui va de pair avec les enterrements de première classe. S'il sonne le glas de toutes les espèces, ce livre là achève aussi bien la littérature dont il tisse une belle oraison. C'est un très beau livre, un très bel objet très bien imprimé en Espagne. J'ai le grain du papier de ce livre qui file très bien entre mes doigts. Quant au grain de la couverture, n'en parlons pas. Achetez-le car des livres comme ça , on n'en rencontre pas souvent... Malheureusement, il n'est pas dédicacé et je ne pourrai pas faire de plus value dessus pour mes vieux jours. En tout cas, c'est un très bel investissement. Il faut en profiter,  on n'aura bientôt plus que du papier prêt à mâcher sur le marché.

EDIT : de beaux romans, il va s'en écrire encore et la littérature n'est pas fichue, bien au contraire, il n'y a qu'à se laisser emporter par des courants inédits, des flots de paroles inusités, des sources, des cours d'eau, des rivières,   des fleuves, des mers et des océans qui ont encore beaucoup de choses à dire avant de nous engloutir totalement. Profitons-en avant que tout ne s'asseche et ne s'acidifie par les méfaits de l'alcool à effacer le temps. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires