Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Nature et Culture Un peu de nature et un zeste de culture

MANU BLANCHET - Au pays des rillettes

Nature et Culture
MANU BLANCHET - Au pays des rillettes
MANU BLANCHET - Au pays des rillettes

L'une des célèbres interprétations de Manu Blanchet "Au Pays des Rillettes" Quand un concept est bon on ne change pas avec le GARS MANU! au festival de Chamb... Il ne s'agit pas d'un comique troupier, mais d'un des rois des bals musette des salles des fêtes. Manu Blanchet, certainement du pays des rillettes, à tenu à mettre à l'honneur son terroir sarthois qu'il écume, et même au- delà, d'un coup d'accordéon. Le seigneur des thés dansants fait des ravages dans les cœurs palpitants des amatrices de valses, de polka et de cha cha cha. Un petit paso doble, voire un tango, et c'est le diable qui prend...

Ca pousse

Nature et Culture
Ca pousse
Ca pousse

La petite entreprise continue à pousser, on ne finit pas d’en jouir, mais avec moins de plaisir. De Dietrich, Comet, Chaffoteaux et Maury, Olivetti, Chavigny. On pose, on installe, on ramone, on se salit. Elle récure sans faire de manucure. On mange, on bouffe, on se gave en se donnant des baffes. Elle fait de la musique en ne canalisant pas son souffle, elle rougit, bombe le torse et gonfle ses joues, sans harmonie. Elle retourne à l’école avec les petits et solfège. Petites partitions d’observations enfantines. On m’aime mais on meurt. C’était un coup au cœur. Le bois était trop haut. On se reprend,...

Ca reprise

Nature et Culture
Ca reprise
Ca reprise

On coud, on reprise, on repasse sans ardeur à l’ouvrage. Le téléphone sonne, il ne pleure pas, il crie. L’agenda est bien rempli. Les rendez-vous sont pris. On s’applique et on rapplique. Tout s’exécute, sans excuse. On est aussi au Pays de Candy, l’île appartient aux enfants, Goldorak donne des fulgures aux poings. Petit violon, petit piano, petite flûte. L’école est aux fans d’Enrico, Starsky et Hutch roulent à toute vibure dans leur Ford rouge et blanche, et tout est Incroyable mais vrai. On habille les murs de la maison. Bonbonnière pour les petites filles, chambres avec moquettes pour les...

Ça gratine

Nature et Culture
Ça gratine
Ça gratine

Les godasses s’entassent, les sacs s’empilent. Les petits rubans sont noués dans des cheveux emmêlés qu’on démêle avec peine, toujours avec force et rage. Les bigoudis piquent les crânes. Il faut de beaux rouleaux dans la chevelure qui se déroule sans soin. Les petites fiancées jouent les grandes duduches dans le PAF, depuis les volcans d’eau pure et de pouzzolane où l’accordéoniste s’affiche à la télévision. On est en direct, il est midi, et les Clodettes maquillent le barracuda. On est dans la cuisine, dans le noir et le blanc avec Gédéon. La belle Amie est pressée, elle fugue, on la rattrape,...

Des variantes

Nature et Culture
Des variantes
Des variantes

Je garde le silence dans la pitié des pietà. Tout est toujours différé, comme une envie procrastinatrice pour remettre à des lendemains qui chanteront mieux ce qui pourrait advenir, ou pas. Je reste chez moi et j'attends des jours qui deviendront meilleurs, ou pire selon la variante du Delta sans alpha ni oméga. Rien ne sert de courir. Il faut partir au point levé.

Coqs en stock

Nature et Culture
Coqs en stock
Coqs en stock

Brises de coq dans une ambiance de poules à facettes qui vocalisent comme on pond des œufs. Brises de coq qui picorent le grain et retirent les plumes des petites poules dont l'alopécie devient sanguinolente. Brises de bises pour les coquelets dont les œufs finiront à la coque et c'est laid. Brises sans guise pour les poulardes qui finiront en demi-deuil truffées par le poids de la moisissure à la commissure d'une peau décidément trop grasse. Poules à facettes dans les petits potagers se déplument à cause des coqs trop emplumés.

Au-delà des toits

Nature et Culture
Au-delà des toits
Au-delà des toits

Par les paraboles passent de belles paroles qui ne sont que les porte-tonnerre des thuriféraires des douairiers et des douairières toujours aux affaires. Irréalité augmentée par des réalités diffusées et amplifiées sur des chaînes où se délite la lie de l'information. Robot déconnecté de son soc prend le foc et suit le sillon de la bande de maquereaux qui affleure. Grève cette dalle dont le béton n'apporte qu'humiliation. Sème tes graines de discorde pour emmener avec toi un vent mauvais qui va déferler contre les dunes où les no mad lands ont l'habitude de bivouaquer.

Et au lit ...

Nature et Culture
Et au lit ...
Et au lit ...

Les nuits de la demoiselle ne sont pas de celles qui croient en elles. La fièvre du sommeil la réveille et elle bascule dans une insomnie infinie. Le lit se reforme et épouse à peine ton corps une fois que ton cœur s'y est perdu dans un chagrin moyen. Lit à mémoire de forme déforme les mémoires prises dans des rêves anamorphosés par les chansons de gestes des hits radiophoniques. Regard sans miroir dans le tain de l'indifférence. Pas de psyché pour la psycho qui se délite au ciel du lit. Petit vaisseau avec ses quatre boules de bois qui servent à voyager dans l'espace et le temps. On voyage à peu...

Ca charbonne

Nature et Culture
Ca charbonne
Ca charbonne

Son bilan carbone est excessif. Elle charbonne et fait du charbon. Elle fait du petit bois, des petits fagots pour allumer des feux que seuls savent faire les fous. Une petite chanson, une petite rengaine qui atomise la folle qui énuclée dans toutes les pièces de la maisonnée. Elle dissèque, dessèche et se dessèche. Ses extraits de jus ne sont pas des plus raffinés. Et dans sa marmite, recuisent les mêmes ragoûts, les pots au feu trois en un, les soupes à la crème épaisse. Pas de velours dans le velouté qui reste épais, glas et gluant. Odeurs sans saveurs, épices qui glissent. Les petites tambouilles...

L'ogre graisse

Nature et Culture
L'ogre graisse
L'ogre graisse

Obèse est l’ogresse. Elle s’en plaint, elle se plaint. Elle a mal, toujours et toujours plus mal. Sa vieille carcasse a dû mal à la suivre. Elle trace des pas lourds, si lourds, si lourds, si pesants. Elle pèse une tonne et détonne. Elle a ce petit truc en plus qui fait si bien la différence. On lui doit de la déférence. Elle est si fragile, elle est si petite, elle est si bancale la petite fée du logis. Tout l’ankylose, la sclérose, elle a besoin d’un garrot. Elle carotte, elle sirote, elle suçote ses petits bonbons à l’anis. Elle pigeonne avec ses cœurs de gros pigeon. C’est une bonbonne qui...

1 2 3 > >>