Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Nature et Culture

Un peu de nature et un zeste de culture

Fauchés, les blés

Nature et Culture
Fauchés, les blés
Fauchés, les blés

Blés fauchés, chaumés sans faire de foin. Quelques résidus de paille qui resteront un temps au-dessus de la terre. Consoude dans les blés qui ont été fauchés entre deux averses, bien après le temps des moissons qui ont tardé à venir. Grains de blé fournis, gorgés de farine de blé. Reste la paille gorgée d'eau à certains endroits et qui laisse des traces de ses sillons formés cet hiver. Grains de blé partis enrichir les silos et qui sillonneront peut-être l'Europe pour une autre farine.

PATRICE ET MARIO - Tango bleu

Nature et Culture
PATRICE ET MARIO - Tango bleu
PATRICE ET MARIO - Tango bleu

Patrice et Mario " tango bleu "orchestre dirigé par Jean Faustindisque 78 tours Odéon 282.720enregistré en 1952 Spéciale dédicace du dimanche matin pour tous les amoureux d'un accordéon fin et élégant avec ce beau couple des années 50, Patrice et Mario, qui ont certainement fait chavirer bien des cœurs avant d'être détrônés par la jeune génération des yeyes. Un beau tango pour une danse à deux langoureuse. Classe, finesse et élégance...

A table avec les mouches

Nature et Culture
A table avec les mouches
A table avec les mouches

Il fait chaud. Les mouches s'invitent à la table de pique-nique. Des mouches charbonneuses ? De bonnes grosses mouches à merde qui viennent se coller à la table attirées par de putatifs restes. Elles se frottent les pattes, ne semblent plus pouvoir décoller et préfèrent rester accrochées au bois qui colle et qui poisse après le passage des pique-niqueurs. Elles sont là alors que des génisses paissent à quelque cinquante mètres de cet endroit plein de verdure, presque au bord de l'eau. Elles se frottent des ailes qui ne décollent plus et laissent trainer leur trompe sur un bout de table qui poisse...

La vie rurale se voit en mauve

Nature et Culture
La vie rurale se voit en mauve
La vie rurale se voit en mauve

Guimauve Mauve Mauve Althéa On les mange, ces mauves. Les guimauves peuvent même se mâcher et se remâcher. C'est le mois d'août, et les fleurs des mauves sont de sortie pour un mois dans l'année. Marcher sur les chemins, à la lisière des bois, des rivières et des fossés pour découvrir une même famille dans toute sa diversité. Sauvages ou dans les jardins, ces mauves-là attisent l'œil qui se laisse troubler. Difficile d'y échapper, de détourner le regard et de ne pas les remarquer. Abondance dans une nature quelque peu accueillante. Couleurs vives, des tâches au milieu des verts qui envahissent...

Ca tape

Nature et Culture
Ca tape
Ca tape

Des petites boîtes chinoises se réveillent. Elles allument des feux follets, font clignoter des signaux de détresse. Elles dispersent l’héritage bâti sur des fondations sans véritable construction. Elles sont les héritières d’un mariage forcé, de l’union d’un homme et d’une femme mariés sous la contrainte, par la force d’un ventre qui s’arrondit. Elles tapent des mains, donnent des coups de fil, écrivent des e-mails en tapant sur les mauvais sujets. Les nœuds de vipère se reforment, renouent en allumant des contre-feux. On tape, on tape, on tape. Les signaux de détresse sont biaisés, on a déjà...

Ca calcule

Nature et Culture
Ca calcule
Ca calcule

C’est la valse des inconséquents qui ne se font pas de tourment. Ils tourmentent. Ils matraquent. Ils présentent des vérités. Vérités assénées et calculées sur des fichiers Excel par de petits secrétaires-comptables aux lunettes mal ajustées à double foyer. On tape sur les petits systèmes sans y mettre de gros thèmes. On remplit avec un vide, un gouffre, pour nourrir l’ogresse qui a besoin de tourner en boucle sur son gros séant en niant les petits écosystèmes. Les petits, ceux qui ne sont rien, et qui se laissent griser par des flots de paroles plus ou moins houleuses. La mer est basse, elle tangue....

On consume

Nature et Culture
On consume
On consume

Cibles faciles des gens que l’on prend pour des jambons. Des jambons que l’on ronge à l’os avec beaucoup de délectation. Car on sait se régaler. On connaît le goût des bonnes choses et on sait les accommoder à toutes les sauces. Gâte sauces pour les gâteuses qui savent faire de bons gâteaux au bon beurre made in Normandy. Le lait a tourné, il s’est caillé. Et le beurre a ranci. Maintenant, on cuisine du bon boudin du Perche de Normandie. Un bon boudin noir avec des petites pommes. C’est bien bon. Ça fait de bons déjeuners du dimanche que l’on aime partager. En tête-à-tête. En prise de tête et de...

Candeurs des langueurs

Nature et Culture
Candeurs des langueurs
Candeurs des langueurs

Pas de candeur dans ces heures qui trépassent, juste des lueurs d’un esprit difficile et indocile. Plus de douleur dans la mélasse qui trépasse pour s’effacer petit à petit d’un logiciel éclectique. Tu cliques. Les fadeurs de l’été sans saveurs n’ont d’égal que les torpeurs de mes heures. La pente hante les esprits déconfits dans les nuits où tout est gris du chagrin des petits matins. Les vivres du marigot sont périmées depuis si longtemps. Plus de livre ni de kilo pour ces vivres du passé à la consommation dépassée. En mal dedans, la plaie qui effraie, il faut tout refermer, tout cautériser pour...

MANU BLANCHET - Au pays des rillettes

Nature et Culture
MANU BLANCHET - Au pays des rillettes
MANU BLANCHET - Au pays des rillettes

L'une des célèbres interprétations de Manu Blanchet "Au Pays des Rillettes" Quand un concept est bon on ne change pas avec le GARS MANU! au festival de Chamb... Il ne s'agit pas d'un comique troupier, mais d'un des rois des bals musette des salles des fêtes. Manu Blanchet, certainement du pays des rillettes, à tenu à mettre à l'honneur son terroir sarthois qu'il écume, et même au- delà, d'un coup d'accordéon. Le seigneur des thés dansants fait des ravages dans les cœurs palpitants des amatrices de valses, de polka et de cha cha cha. Un petit paso doble, voire un tango, et c'est le diable qui prend...

Ca pousse

Nature et Culture
Ca pousse
Ca pousse

La petite entreprise continue à pousser, on ne finit pas d’en jouir, mais avec moins de plaisir. De Dietrich, Comet, Chaffoteaux et Maury, Olivetti, Chavigny. On pose, on installe, on ramone, on se salit. Elle récure sans faire de manucure. On mange, on bouffe, on se gave en se donnant des baffes. Elle fait de la musique en ne canalisant pas son souffle, elle rougit, bombe le torse et gonfle ses joues, sans harmonie. Elle retourne à l’école avec les petits et solfège. Petites partitions d’observations enfantines. On m’aime mais on meurt. C’était un coup au cœur. Le bois était trop haut. On se reprend,...