Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Nature et Culture Un peu de nature et un zeste de culture

au jardin

Le noisetier chante

Nature et Culture
Le noisetier chante
Le noisetier chante

Prendre la pose, prendre une pause pour laisser la légèreté s'engouffrer dans les branches et entre les feuilles du noisetier. Avant le cul roux de la mi-août et le vol des écureuils, le noisetier se laisse attraper par le vol et l'envol des oiseaux qui chantent, comme un appel avant un autre grand large. Coucous, pigeons ramiers, passereaux, rouge-queue, mésanges, verdiers, ils laissent une trace dans l'air au calme. Le chat passe, les entend mais ne les attrape pas à cause de la lumière du jour. C'était une fin d'après-midi chômée, en attendant la reprise des activités des bipèdes.

La fée grise et verte

Nature et Culture
La fée grise et verte
La fée grise et verte

Perles de pluie pour l'amie des roses, des pucerons et des oiseaux. La fée grise et verte emplit l'espace des absences des absents. Absinthe qui occupe le terrain, se disperse et s'égrène après la floraison. Au printemps, subtil feuillage qui s'est laissé attraper par quelques gouttes de pluie venues renforcer les pieds déjà bien ancrés dans le calcaire. Refuge pour les oiseaux qui viennent trouver leur repas ou un brin pour s'accrocher et se poser un peu, avant d'aller voler plus loin. Belle odeur qui laisse quelques traces dans l'air ambiant et chasse les inopportuns, attire les opportunes pour...

Petites fleurs de cimetière

Nature et Culture
Petites fleurs de cimetière
Petites fleurs de cimetière

Saxifrage ou orpin, petites fleurs des rocailles de cimetières qui ont fait leur nid sur des gravillons qui reposent sur la tombe des cultivateurs au tronchet. Dernière demeure pour l'instant perpétuelle jusqu'à ce que la tombe tombe dans l'oubli familial et laisse la place à d'autres sépultures et petites pierres faites de marbre, peut-être de Carrare. Fleurs de cimetières pour des cultivateurs d'un autre temps, d'une époque où les coquelicots et les bleuets fleurissaient dans les champs de blé du grenier de la France.

La petite mer de blés du printemps

Nature et Culture
La petite mer de blés du printemps
La petite mer de blés du printemps

Avril 2021 Le vent souffle fort. Les vagues de graminées se forment sous la puissance d'un coup de vent qui fait du tumulte dans cette petite mer de blés, au printemps. Vagues qui se succèdent au-dessus d'une terre asséchée par le soleil et la sécheresse qui n'a pas encore trouvé sa fin. Dans quelques jours, peut-être, quelques gouttes et les vagues de graminées changeront de couleur, de forme et de hauteur.

Le noisetier, le soleil, le vent et les oiseaux

Nature et Culture
Le noisetier, le soleil, le vent et les oiseaux
Le noisetier, le soleil, le vent et les oiseaux

Un peu de répit dans cet univers bouleversé. Juste un instant, dans le vent, avec les jeunes pousses des feuilles du noisetier qui frémissent un peu. Le ciel est bleu, le soleil est présent, les oiseaux chantent aussi quelque part, dans le voisinage. Pas de nid dans le noisetier. En tout cas pas encore. Les chatons ont fleuri et laisseront peut-être la place à des fruits en coques. Qui sait ? Ce n'est que le début de saisons qui pourraient être longues, ou courtes. Profiter de cet instant pour goûter à cette quiétude momentanée et inespérée. Rien qu'une chaise de jardin pour profiter de ce spectacle...

L'amont, l'aval, le Loir, et ça vanne

Nature et Culture
L'amont, l'aval, le Loir, et ça vanne
L'amont, l'aval, le Loir, et ça vanne

Le Loir, en amont du moulin de Saint-Avit Le Loir, il manque un peu d'eau en ce printemps 2021. Les hauteurs ne sont pas forcément les mêmes en amont et en aval. Ici, on vanne à tout va, ou pas. Aux Cathelines, on voit un peu le lit de la rivière, mais pas trop, puisqu'elle vient gentiment affleurer l'herbe, les carex et les iris qui peuvent baigner les pieds dans l'eau. A trois cents mètres de là, en aval, on voit bel et bien, et on peut même toucher le fond du Loir. Toucher le fond, le principe même des garants qui n'ont pas la police de l'eau. Car ici, on vanne, ou pas. Laisser le libre cours...

Les gendarmes, toujours en bonnes compagnies

Nature et Culture
Les gendarmes, toujours en bonnes compagnies
Les gendarmes, toujours en bonnes compagnies

Petites bêtes, les amies du jardinier Sous ou sur la terre, à l'accroche des fleurs et des plantes ou sur les murs, les gendarmes vivent toujours en bonne compagnie. Ils défilent et s'enfilent dans les moindres recoins sans laisser de traces de leurs propres passages. Ils enfouissent et s'enfouissent pour laisser ces beaux œufs. Ces diables rouges se nourrissent de ce qui est inutile à une certaine culture. Un bon allié pour repousser les moribonds qui veulent investir un terrain au terreau fertile. Sans traces ni odeurs, ils repoussent les puanteurs de certains cadavres. Ils se laissent seulement...

Le printemps en octobre ?

Le printemps en octobre ?
Le printemps en octobre ?

Serait-ce le printemps en octobre ? Un effet du réchauffement climatique ? Le printemps s'invite dans le jardin à l'automne. Roses, céanothe ou chèvrefeuille sont en fleurs, avec le parfum qui les accompagne. Sans gelée au petit matin ni de températures basses, elles peuvent s'épanouir comme bon leur semble. Qu'en sera-t-il en avril ou mai ? Céanothe Roses Chèvrefeuille

Les signes du printemps qui arrive

Nature et Culture
Les signes du printemps qui arrive
Les signes du printemps qui arrive

Le violet des crocus est ardent Le jaune des jonquilles est luminescent Encore dix-sept jours avant l'arrivée du printemps. Après les perce-neige qui commencent à faner, voici le temps des crocus et des jonquilles qui jaillissent de terre pour projeter leurs couleurs dans la grisaille. C'est lumineux !

Ces esprits vous ont à l’œil

Nature et Culture
Ces esprits vous ont à l’œil
Ces esprits vous ont à l’œil

Des esprits, des faunes, des fées. Ces créatures là vous ont à l'oeil qui globule, vous scrutent et vous regardent...

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>