Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Nature et Culture Un peu de nature et un zeste de culture

festival

Non fiction pixellisée

Nature et Culture
Non fiction pixellisée
Non fiction pixellisée

Bien sûr que je suis une non fiction. Sous quelles pulsions me suis-je mis à écrire et à fantasmer sur Eric, sur Marcel et sur toute cette planète d'auteurs auxquels je ne dois rien d'autre que d'être obligée de me fictionnaliser à nouveau, Autre fiction, autres problèmes à résoudre, ceux du style et de la littérature sans fiction. J'empreinte au monde moderne toute sa réalité sur laquelle je me suis défaussée. J'emprunte à ce réel tout ce fictionnel qu'on a imaginé pour moi et à mon endroit. Je suis cette fille fictive et qui pourtant existe bel et bien. Je ne veux rien d'autre qu'opérer une transaction...

Tu es dans ma recherche proustienne

Nature et Culture
Tu es dans ma recherche proustienne
Tu es dans ma recherche proustienne

Tu es dans ma recherche proustienne, Eric Chevillard, et je te suis dans ton autoficivité pour voir s'il y a des choses à embrasser et à faire siennes. Je te pique tes idées pour en faire mon doux roulis, pour en faire des salmigondis, pour en faire des quiproquos partout sur la toile. Quiproquo, qui pour qui, qui pour quoi, quoi pour qui, quoi pour quoi. On se demande qui mange qui et je suis sur la toile pour te déclarer ma flamme, mes flammèches de feux follets que j'allume tous les soirs, mes petites flammes de l'ascendant violet, mes petites flammes de l'accent de la violette et de la rose...

Un bouquet pour marcel

Nature et Culture
Un bouquet pour marcel
Un bouquet pour marcel

Des fleurs de Jeannes de Coutes pour Marcel Proust Je t'offre ces fleurs à toi mon ami mon frère mon poète mon âme sœur. Tu es mon pompon sans chichi, mon Modeste Mignon, celui qui perd son envie de tout désir, celui qui ne désire rien d'autre qu'une main dans une autre, ou qu'un chapeau sur une arme de frein Que dis-tu d'un frein à main dans notre pause longue ? On est en pause et rien ne nous oppose. On est juste un peu loin ce matin, on est loin de nos ambitions, celui du poème le plus long. A qui s'adresse ce bouquet ? A qui s'adresse ce refrain ? C'est le bouquet d'une pause, le bouquet de...

ERIC CHEVILLARD - L'arche Titanic

Nature et Culture
ERIC CHEVILLARD - L'arche Titanic
ERIC CHEVILLARD - L'arche Titanic

Oui, ça y est, je l'ai eu le dernier Chevillard. Et je l'ai lu. Et maintenant, j'ai la cheville hot. J'ai la cheville qui fourmille d'idées et de projections pas du tout bidons. Précision, scalpel, plume d'oie ou de dodo qui gratte sur le papier déjà tout brûlé de la planète terre. Voilà en quelques mots ce que m'inspire ce Chevillard là, qui pense bien à Nenette que l'on va bientôt empailler dans la galerie de l'évolution qui ne révolutionne plus rien, celle où il a passé une nuit tel un aventurier des nuits sans étoiles mais avec beaucoup de toiles d'araignée au fond du gosier. Oui, car tout...

Iris à l'œil

Nature et Culture
Iris à l'œil
Iris à l'œil

Il y a les roses et les orchidées, ces odieux phalaenopsis que l'on garde au chaud à la maison. Et il y a aussi les iris, dont on peut apercevoir à l'œil toute la profondeur de champ. Cette beauté aux dégradés de roses et ses pétales dentelées, toute la délicatesse de cette Germanica, bien rustique, habille un mur triste, gris et lézardé, le masquant le temps d'une saison, au milieu des ancolies. Avec du retard sur la floraison, ces iris dressent leurs fleurs qui attirent le regard, sans détour malgré les pétales qui s'enroulent ou se déroulent et s'épanouissent selon leur bonne grâce. L'espèce...

La barrière

Nature et Culture
La barrière
La barrière

Un ancien pilier de bois, un buisson de ronces qui forment une barrière. Infranchissable ? La ligne d'horizon donne sur le champ de colza. Son odeur, âcre et plutôt nauséabonde, laisse des traces jaunes dans l'air. La ronce du mûrier peut s'épanouir dans un chemin qui mène sans doute aux marais, près de la rivière qui ne doit sa vie qu'à la suffisance des eaux de pluie qui alimentent la nappe phréatique. Des ronces, bientôt des fleurs et sans doute des fruits. A côté, cerfeuil ou cigüe ? Vie ou mort ? Franchir la barrière végétale et s'accrocher aux épines ? Contourner ? Passer son chemin ? Le...

Le noisetier chante

Nature et Culture
Le noisetier chante
Le noisetier chante

Prendre la pose, prendre une pause pour laisser la légèreté s'engouffrer dans les branches et entre les feuilles du noisetier. Avant le cul roux de la mi-août et le vol des écureuils, le noisetier se laisse attraper par le vol et l'envol des oiseaux qui chantent, comme un appel avant un autre grand large. Coucous, pigeons ramiers, passereaux, rouge-queue, mésanges, verdiers, ils laissent une trace dans l'air au calme. Le chat passe, les entend mais ne les attrape pas à cause de la lumière du jour. C'était une fin d'après-midi chômée, en attendant la reprise des activités des bipèdes.

Le filet de rivière au printemps

Nature et Culture
Le filet de rivière au printemps
Le filet de rivière au printemps

Quelques mètres après les vannages, la rivière coule en filets. Pas de gros remous, juste un mince bouillon, un courant qui va filer plus loin sans grand tourbillon aquatique. Ici aussi, on voit le fond, on peut presque même le toucher. Passage à pied, passage à gué, pour un état de rivière peu engageant pour ce printemps 2021, cette fin du mois d'avril, certes peu arrosée d'une pluie divine. La verdure pointe le bout de son nez et entoure ce lit de rivière qui a bien besoin d'être bordé pour retrouver une vraie hauteur. Qu'en est-il plus en aval encore ? Les sources et ressources ne doivent pas...

1 2 > >>