Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Nature et Culture Un peu de nature et un zeste de culture

musique

Dis-lui qu'elle peut venir

Nature et Culture
Dis-lui qu'elle peut venir
Dis-lui qu'elle peut venir

Par quel œilleton veux-tu me voir ? Quel est cet œillet que tu apprivoises ? Quel est ce lin que tu ne saurais voir ? Tu es dans les limbes du temps et tu prends du temps pour m'apercevoir, l'espace d'un instant et je ne saurais te voir Tu te caches dans l'arrière-train du temps, tu me manques à Recouvrance, et je t'attends dans l'espace-temps qui m'est dévolu, dans ce salon où je t'ai aperçu. Tu n'as rien dit ce matin et tu me manques déjà. Un seul être vous manque, tout se dépeuple en un instant, les mots, les verbes, les adverbes, les concepts et les idées. Tu es mon concept et je n'accède à...

Un bouquet pour marcel

Nature et Culture
Un bouquet pour marcel
Un bouquet pour marcel

Des fleurs de Jeannes de Coutes pour Marcel Proust Je t'offre ces fleurs à toi mon ami mon frère mon poète mon âme sœur. Tu es mon pompon sans chichi, mon Modeste Mignon, celui qui perd son envie de tout désir, celui qui ne désire rien d'autre qu'une main dans une autre, ou qu'un chapeau sur une arme de frein Que dis-tu d'un frein à main dans notre pause longue ? On est en pause et rien ne nous oppose. On est juste un peu loin ce matin, on est loin de nos ambitions, celui du poème le plus long. A qui s'adresse ce bouquet ? A qui s'adresse ce refrain ? C'est le bouquet d'une pause, le bouquet de...

Sur la pile de mes fantasmes

Nature et Culture
Sur la pile de mes fantasmes
Sur la pile de mes fantasmes

Dans le pré catelan de mon adolescence, à Illiers, le Combray de Marcel Proust S'en aller dans l'instance du temps, partir avec son père dans l'imaginaire des autres, partir dans l'imagination de celui qui n'a trop rien de précis mais qui précise que l'on tient par l'advertance du temps. Il faut se tenir alerte, il faut s'alerter par l'inadvertance de sa moitié. Marcher sur ses pieds et repartir sans toucher à ce sac qui viendra avec le temps. Oui, ce sac est le tien. Il m'importe qu'il soit sur ton dos. Je n'en veux pas si tôt, mais c'est l'advertance du temps qui fait qu'il m'importe que l'on...

L'autofictif de Chevillard, le marathon de Christophe Brault

Nature et Culture
L'autofictif de Chevillard, le marathon de Christophe Brault
L'autofictif de Chevillard, le marathon de Christophe Brault

Je ne m'en étais pas encore aperçue et, depuis quelques jours, je me suis fait cette réflexion qui me trotte dans la tête : c'est Christophe Brault qui autofictive l'autofictif de Chevillard. J'en fais part dans ce blog car je n'ai personne à qui confier cette trouvaille qui n'est certes pas majeure, mais qui m'a suffisamment troublée pour la partager ici. C'est donc la voix de Christophe Brault que j'entends tous les matins quand je lis les trois notes de Chevillard. Un ton plus noir et plus acerbe, plus péremptoire, que j'estime adopté depuis deux ans environ. Cet autofictif là me fait peur et...

JEANNE BALIBAR - Rose

Nature et Culture
JEANNE BALIBAR - Rose
JEANNE BALIBAR - Rose

Provided to YouTube by Believe SASRose · Jeanne Balibar · Rodolphe Burger · Jeanne Balibar · Rodolphe BurgerParamour℗ Dernière Bande ProductionReleased on: 2... C'est un titre qui n'est pas tout neuf mais que j'affectionne. Pas vraiment pour le talent de chanteuse de Jeanne Balibar qui n'en n'est pas une, de chanteuse, mais pour la composition de cette chanson écrite par Rodolphe Burger. L'album d'où est tirée cette chanson a quelques années derrière lui, c'est dire si cette chanson n'est pas neuve mais elle est intemporelle. Un classique du franrock, du rock français qu'on ne sait pas appeler...

ERIC CHEVILLARD - Le démarcheur - Éd. de minuit

Nature et Culture
ERIC CHEVILLARD - Le démarcheur - Éd. de minuit
ERIC CHEVILLARD - Le démarcheur - Éd. de minuit

Quelle drôle de rencontre avec ce livre là de Chevillard après ma lecture de l'arche Titanic. Je vais donc pouvoir continuer à faire mon héberluée de la cause ou de la chose littéraire avec Le démarcheur, un roman de 1988. Autant vous dire que l'affaire n'est pas neuve. En peu de mots, Éric Chevillard, à épingler au rang des écrivains sexy avec Olivier Cadiot et Maylis de Kerangal, étreint son lecteur avec tant de générosité qu'il l'emmène vers la solution finale, la disparition de l'homo sapiens et de l'anthropocene grâce à une petite entreprise de pompes funèbres qui connaît bien son affaire....

RODOLPHE BURGER - Le chant des pistes

Nature et Culture
RODOLPHE BURGER - Le chant des pistes
RODOLPHE BURGER - Le chant des pistes

RodolpheBurger #LeChantDesPistes #ENVIRONSExtrait du nouvel album solo ENVIRONS de Rodolphe Burger (Dernière Bande / Pias)Commande : https://dernierebandemu... Voici, pour moi, une belle découverte de ces dernières semaines. Je connaissais Rodolphe Burger en tant qu'ex-leader de Kat Onoma et je savais qu'il avait collaboré avec Bashung et Higelin. Mais je n'avais pas pris la mesure de l'ampleur de son œuvre et grâce à Youtube, j'ai pu entrer dans le vif du sujet et avoir un bel aperçu de ses productions sonores. Un artiste majeur en France que je déguste avec délectation.

Robeurt Feneck, chanteur dandy en pantacourt engagé

Nature et Culture
Robeurt Feneck, chanteur dandy en pantacourt engagé
Robeurt Feneck, chanteur dandy en pantacourt engagé

Parodie de "Les nuits d'une demoiselle" de Colette Renard. Clip réalisé par William Bonnet - Bill Wamtonnie. "Qu'on m'paye ces gouttes d'eau" est extrait de l'album "Robeurt Féneck et le Mad in Swing Big Band" sorti ... Parodie de " Sous les sunlights des tropiques " de Gilbert Montagné.Si cette vidéo vous interpelle, vous pouvez obtenir plus d'informations concernant le "Co... Robeurt Feneck, un chanteur dandy en pantacourt, petite moustache et cheveux gris qui dépassent. Visiblement inspiré par la musique swing avec son Mad in Swing Big Band, cet artiste de chez Fremeaux associés est semble-t-il...

L'amont, l'aval, le Loir, et ça vanne

Nature et Culture
L'amont, l'aval, le Loir, et ça vanne
L'amont, l'aval, le Loir, et ça vanne

Le Loir, en amont du moulin de Saint-Avit Le Loir, il manque un peu d'eau en ce printemps 2021. Les hauteurs ne sont pas forcément les mêmes en amont et en aval. Ici, on vanne à tout va, ou pas. Aux Cathelines, on voit un peu le lit de la rivière, mais pas trop, puisqu'elle vient gentiment affleurer l'herbe, les carex et les iris qui peuvent baigner les pieds dans l'eau. A trois cents mètres de là, en aval, on voit bel et bien, et on peut même toucher le fond du Loir. Toucher le fond, le principe même des garants qui n'ont pas la police de l'eau. Car ici, on vanne, ou pas. Laisser le libre cours...

1 2 > >>