Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Nature et Culture Un peu de nature et un zeste de culture

Ca calcule

Nature et Culture
Ca calcule

C’est la valse des inconséquents qui ne se font pas de tourment. Ils tourmentent. Ils matraquent. Ils présentent des vérités. Vérités assénées et calculées sur des fichiers Excel par de petits secrétaires-comptables aux lunettes mal ajustées à double foyer.

On tape sur les petits systèmes sans y mettre de gros thèmes. On remplit avec un vide, un gouffre, pour nourrir l’ogresse qui a besoin de tourner en boucle sur son gros séant en niant les petits écosystèmes. Les petits, ceux qui ne sont rien, et qui se laissent griser par des flots de paroles plus ou moins houleuses. La mer est basse, elle tangue. Elle se laisse écumer par la mousse d’un engrais au mauvais azote. Les grands parcs colonisent de petites mers pour y faire pulluler des huîtres nippones qui vont anéantir d’autres faunes. C’est un kyste marin qui gangrène le schiste des petites mers d’huile. Ça profite aux héritiers et aux héritières d’un système qui s’est amarré dans du sable en béton armé. Voleurs, dilapideurs, disperseurs, dynamiteurs. De vieilles fripouilles qui tapent le carton en bandes organisées après une partie de ball-trap à l’élevage très faisandé. Les lièvres se livrent à une course folle dans les herbes de pâtures entretenues par l’armée. Des médaillés sans guerres qui mènent toujours le combat dans les salles des vieilles gardes, dans les tours de forteresses, prêts à prendre l’assaut. Les exocets sortent des vagues et se propulsent. Ils se nourrissent de plancton. On fait des sushis avec les bons œufs des exocets, sans apparent souci. Il y a là-bas des crabes, des vieux loups de mer, et des torpilles qui continuent de gésir dans la lave d’une pierre volcanique qui n’a pas encore trouvé la paix, sur ces îles au drapeau russe, mais dont le cœur est convoité par de vieux mercenaires, des marins-pêcheurs venus du soleil levant.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires