Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Nature et Culture Un peu de nature et un zeste de culture

COLETTE RENARD - Les nuits d'une demoiselle

Le Réséda
COLETTE RENARD - Les nuits d'une demoiselle
COLETTE RENARD - Les nuits d'une demoiselle

En ce dimanche de Pentecôte, amusons-nous avec une chanson coquine, immortalisée par la regrettée Colette Renard, qui a notamment fait les beaux débuts de soirée de Plus belle la vie. Dans son jeune temps, elle chantait des chansons grivoises. Dans celle-ci, c’est une variante sur le sexe féminin. Je ne savais pas qu’on pouvait le nommer de ces différentes manières. C’est qu’il faut beaucoup de vocabulaire, et un certain sens de la poésie. Voici les paroles, elles sont de Colette Renard elle-même : Que c'est bon d'être demoiselle Car le soir dans mon petit lit Quand l'étoile Vénus étincelle Quand...

EVERYTHING BUT THE GIRL - Troubled mind

Le Réséda
EVERYTHING BUT THE GIRL - Troubled mind
EVERYTHING BUT THE GIRL - Troubled mind

Aujourd’hui, en ce début de week-end de Pentecôte, faisons une pause revigorante et retournons au beau milieu des années 90. Le groupe Everything but the girl connaît en cette année 1994 un succès retentissant et populaire avec son tube Missing. Il existe sur youtube d’innombrables remix, faisant de ce titre le fleuron de la dance de bon goût. Mais plutôt que de se trémousser sur les dancefloors, arrêtons-nous sur ce titre qui n’a pas grand-chose à voir avec le single sus-cité. Troubled mind est une jolie balade acoustique, rythmée comme il faut, sublimée par la voix plus qu’identifiable de Tracey...

Un concert mardi 14 juin pour les 15 ans du label Tôt ou tard

Le Réséda
Un concert mardi 14 juin pour les 15 ans du label Tôt ou tard
Un concert mardi 14 juin pour les 15 ans du label Tôt ou tard

Attention, retenez bien cette date ! Mardi 14 juin, le label Tôt ou tard fêtera ses 15 ans avec un concert exceptionnel au Cabaret sauvage à Paris. Si vous n’êtes pas parisiens, amis internautes, il y a moyen d’y assister via Deezer et Arte Live Web. Et il y aura du beau monde ! Comptez sur Yaël Naim, Dick Annegarn, Thomas Fersen, L, Shakaponk, Ben Howard et les Têtes Raides. Il y en aura pour tous les goûts, en somme, entre les anciens et les petits nouveaux, à l’image de ce label qui fait les beaux jours de la scène française, sans trop de bruit, mais toujours dans le souci du bon goût.

JORGE SEMPRUN - Le grand voyage

Le Réséda
JORGE SEMPRUN - Le grand voyage
JORGE SEMPRUN - Le grand voyage

Jorge Semprun est mort. Je ne connaissais pas son œuvre. J’ai uniquement lu un livre de lui, son premier. Il a été publié en 1963. C’était Le grand voyage. Il y raconte son expérience concentrationnaire et son grand voyage vers un camp de concentration. Il a ramené là le témoignage et la parole dont certains ont eu défaut au sortir de la seconde guerre mondiale. Il a su exprimer l’indicible, là où d’autres ont pensé qu’on ne les croirait pas. Raconter l’indicible, quand certains n’ont pas eu les mots pour nommer l’innommable. Je connais un autre récit de ce type. Il a été écrit par le mari de Marguerite...

TIFAYNE - Healed

Le Réséda
TIFAYNE - Healed
TIFAYNE - Healed

Attention aujourd’hui, talent ! Personne ou presque ne connaît Tifayne. On ne sait pas d’où elle vient, enfin de la banlieue parisienne, paraît-il. Elle serait très jeune. Alors si elle est jeune, quelle contraste avec cette maturité dans la voix et l’interprétation ! Des producteurs s’occuperaient de son cas, mais aucune maison de disque ne l’aurait encore signée. On nous promet un EP à l’automne. Pour l’instant, il faut se contenter de ce premier titre, comme un teaser d’un talent à l’état brut. Tifayne n’a rien à envier aux plus grands de la RnB. Avec ce premier single, on a déjà l’impression...

FABRICE TARRIN - Charlotte Gainsbourg mon amour

Le Réséda
FABRICE TARRIN - Charlotte Gainsbourg mon amour
FABRICE TARRIN - Charlotte Gainsbourg mon amour

Edition numérique ou édition papier ? Depuis qu’il blogue, Fabrice Tarrin s’amuse à publier sur son blog toutes les pages qu’il entend faire éditer sur du bon vieux papier. Alors que son précédent opus autobiographique, Le journal d’un lémurien, n’avait pas, à mon avis, réussi à conserver la vivacité de l’édition numérique, voici qu’il arrive exactement le contraire avec Charlotte Gainsbourg mon amour. Autant la publication sur son blog de ses bonnes pages m’avait paru bien plate et n’avait pas suscité beaucoup de réactions chez moi, même pas le rire, l’édition papier de ce deuxième tome m’a permis...